Bienvenue à Port des Barques

Un environnement

 

varié et préservé

Des activités

 

pour tous

 
Programmation

Programmation

Films sélectionnés en compétition                                                                        Films hors compétition

Film d’Ouverture

Les oubliés de l’estuaire (Mecanos Production - Cat & Cie - avec la participation de France Télévisions 2018 - 52 mn.) Jeudi 4 à 20h30 & dimanche 7 à 12h30

Le plus grand estuaire d'Europe traverse deux départements de la Nouvelle Aquitaine : la Charente-Maritime et la Gironde auquel il a donné son nom. Autrefois, l’agriculture sur les rives, l’ostréiculture et la pêche employaient beaucoup de monde. L’ostréiculture a été victime de la pollution, la pêche de la diminution des espèces. Depuis l'an 2000, le nombre des pêcheurs a été divisé par dix. Jusqu’à une époque récente, se perdre dans les marais ou prendre la mer, donnaient aux habitants des rives de la Gironde une extraordinaire sensation d’être libre. Et puis, les normes, les obligations, les interdits surtout, ont bouleversé l'ambiance

Un film de Françoise Mamolar

La baie des cauchemars (Yamaya Productions - Indiana Production - avec la participation d’Ushuaïa TV - 2016 - 52 mn.) Vendredi 05 à 15h45

Vue du ciel, la baie de Guanabara est l'une des plus belles baies du monde. 150 kilomètres de plage et 130 petites îles où le temps semble s'être arrêté. Les 12 millions d'habitants de la baie disposent d'un paysage magique avec le Pain de sucre et le Corcovado en toile de fond, mais, sous les eaux calmes de la mer, se cache une toute autre réalité... En regardant de près, des tonnes d'ordures et de liquides toxiques s'accumulent jour après jour. Et ce n'est pas tout ! Une grande partie des égouts sont déversés directement dans l'océan. Des lanceurs d'alertes font de la baie de Guanabara et des 12 millions d'êtres humains qui vivent autour, leur combat.

Un film d’Alexandre Bouchet

Les Routes de l’Esclavage : Épisode 3 : du sucre à la révolte (Compagnie des Phares et Balises - ARTE France - avec la participation de France Télévisions et TV5 Monde - 2018 - 53 mn.) Vendredi 05 à 17h00 & Samedi 06 à 16h00

Domination, violence, profit : le système criminel de l’esclavage a marqué l’histoire du monde et de l’humanité. Au fil de ses routes, cette série documentaire retrace pour la première fois la tragédie des traites négrières. Troisième volet : de 1620 à 1789, de la guerre du sucre aux premières voix qui s'élèvent contre la barbarie de la traite.
Imitant le modèle portugais, Espagne, Hollande, France et Angleterre, en quête de colossaux profits, se disputent les Caraïbes pour y cultiver la canne. L’Atlantique devient le champ de bataille de la guerre du sucre, laquelle va multiplier les routes de l’esclavage à grand renfort d’investissements, avec la complicité des banques et des compagnies d’assurances. Alors que les méthodes s’industrialisent et que la terreur s’intensifie – razzias, tortures et décapitations publiques pour prévenir toute rébellion – près de 7 millions d’Africains sont entraînés dans la tourmente, vendus par des marchands locaux à des flibustiers et armateurs négriers, tandis que s’élèvent en Europe les premières voix contre la barbarie de la traite, socle du capitalisme émergent.

Un film de Daniel Cattier, Juan Gélas et Fanny Glissant

Ile de Pâques, l’heure des vérités (Tournez S’il Vous Plait - Grand Angle Distribution - 2018 - 90 mn.)
Vendredi 05 à 18h00 & Samedi 06 à 13h00

C’est l’histoire d’un confetti lancé par les puissantes colères de la Terre. Un confetti comme il en existe tant d’autres, et qui va pourtant connaître une destinée unique… Perdu au milieu du Pacifique, ce confetti volcanique c’est l’île de Pâques. L’une des terres les plus isolées du monde. Cette île d’à peine 25 kilomètres de long est devenue mythique car elle abrite un trésor, des colosses de pierre appelés moai. Ils représentent des ancêtres protecteurs et sont l’oeuvre des Rapa Nui. Comment ce peuple a-t-il réussi à fonder une civilisation si magistrale ? Et pourquoi dit-on qu’au XVIIIe siècle, les Rapa Nui auraient ravagé leur île et se seraient entre-tués ? Cette autodestruction a-t-elle vraiment eu lieu ? Que s’est-il réellement passé ? Les plus éminents spécialistes du monde ont enquêté sans relâche pendant plus de vingt ans. Et ce qu’ils ont découvert rétablit enfin les vérités sur l’histoire de l’Île de Pâques.

Un film de Thibaud Marchand

Cuba : la révolution (ICTV Solférino Images - Quartier Latin Médias - 2018 - 52 mn.)
Vendredi 05 à 19h45 & Samedi 06 à 14h45

Ce film retrace l'histoire de cette utopie singulière, via le récit croisé de quatre acteurs essentiels de l'expérience que ce pays porte depuis janvier 1959. Ils avaient entre 17 et 20 ans et ont risqué leur vie pour un rêve héritier de ce qu'avaient imaginé Fourier, More, Saint Simon, et Marx. Soixante ans après, quel regard ces anciens guérilléros portent-ils sur leur révolution ? Et si c’était à refaire ? Comment ces révolutionnaires cubains, dirigeants peu connus des médias envisagent-ils le futur de leur pays ? Comment une "relève" se construit-elle ? Quelles critiques et regrets ont-ils ? Ce film questionne soixante années d’histoire cubaine en donnant la parole à ceux que l’on voit très rarement dans les médias : les vétérans de la révolution, ainsi qu’à d’autres témoins, plus jeunes. Il intègre des archives inédites.

Un film de Didier Mauro

Un toit au jardin d’Eden (Grand Angle Productions - Archipel Production - avec la participation de France Télévisions pour France O - 52 mn.)Vendredi 05 à 21h00

Ils sont architectes, génies du bricolage et un peu Robinson ; ils sont polynésiens, les deux pieds ancrés sur leur terre, ou citoyens du monde. De tous horizons et toutes générations confondues, ils nous invitent à redécouvrir une tradition, là où habiter touche au sacré. À travers leurs savoir-faire et leurs savoir être, ils inventent un art d’habiter insulaire, en harmonie avec une culture et un environnement.

Un film de Thomas Yzebe

Sale temps pour la planète : Polynésie, jusqu’ici, tout va bien (Production Elle Est Pas Belle La Vie ! - avec la participation de France Télévisions et Planète Thalassa - 2011 - 26 mn.) Samedi 05 à 22h15 & samedi 06 à 12h00

Bora Bora, les Marquises, Tahiti : ces noms font rêver mais depuis quelques années, les cinq archipels polynésiens sont en proie à des aléas climatiques de plus en plus fréquents. Les cyclones, la montée des eaux et les pluies diluviennes menacent les 118 îles éparpillées dans l'océan Pacifique. Les autorités ont lancé un plan de prévention des risques qui prévoit la construction d'abris surélevés, mais les réalisations concrètes tardent à venir. La fréquence des cyclones, qui s'intensifie, a également entraîné une baisse d'un tiers du tourisme depuis ces dix dernières années. Et le réchauffement climatique touche bien évidemment aussi l'écosystème sous-marin.

Un film de Morad Aït-Habbouche

Les rats, pirates des îles (CNRS Images - 2010 - 40 mn.) Vendredi 05 à 23h30 & samedi 06 à 10h45

Au coeur d'un ambitieux programme de recherche sur différentes îles du globe, des chercheurs tentent de comprendre les secrets de l'incroyable expansion planétaire du rat noir Rattus rattus. Ils étudient les menaces que fait peser ce petit rongeur sur 80% des îles de la planète. En effet, cet animal transforme profondément ces écosystèmes fragiles, non préparés à l'arrivée d'un tel envahisseur et entraîne d'autres espèces vers l'extinction. Trois années durant, cinq équipes scientifiques françaises, rassemblées sous la direction de Franck Courchamp, chercheur au CNRS se sont réunies pour former le programme ALIENS et mener une enquête autour du monde. Les îles françaises de métropole et d'outre-mer, réparties sur tous les océans de la Planète, constituent le terrain d'investigation idéal.

Un film de Pierre-Emmanuel Chaillon et Eric Vidal

Pêcher n’est pas jouer (Bleu Lagon Productions - Grand Angle Productions - 2016 - 26 mn.) Vendredi 05 à 09h30 & samedi 06 à 17h45

Adrien est un fameux pêcheur de Avera dans l'île de Rurutu aux Australe., Sa spécialité c'est le Uravena qu'il attrape avec des hameçons en bois. Tevai est son disciple qui a envie d'apprendre cette pêche traditionnelle pour ne pas qu'elle se perde. Christophe est patron pêcheur sur le palangrier de 24 mètres Fetu Tea au port de Fare Ute à Tahiti. Il est fan d'informatique et s'est bricolé des petits programmes qui lui permettent de gérer sa ligne de 70 kilomètres en douceur. Mais la pêche traditionnelle ou la pêche "d'avant garde", c'est avant tout de la pêche, l'un des plus beaux métiers du monde...

Un film de Jacques Navarro-Rovira

Groenland, le voyage sous la glace (CNRS Images - Arte France - Mona Lisa Production - 2014 - 51 mn.) Vendredi 05 à 10h15

Le Groenland, le "Pays Vert" des Vikings, porte un nom trompeur. Quatre fois plus grande que la France, elle est recouverte d'une épaisse cuirasse de glace. On croit la glace inerte, en vérité la glace bouge. Et au Groenland son propre poids l'entraîne vers la mer. Ces derniers-temps, ce mouvement a tendance à s’accélérer fortement, ce qui à plus ou moins long terme, aura des conséquences sur le niveau des océans. Chacun de nous contribue à faire de cette île le pays vert qu'il a été il y a des millions d'années. Tout autour du monde, des millions de personnes risquent de payer très cher cette résurrection

Un film de Vincent Amouroux

Département d’outre-mer : les noces de platine (Bo Travail ! - 2016 - 52 mn.)
Vendredi 05 à 11h30

Le 19 mars 1946, 4 terres géographiquement éloignées vont sceller un pacte décisif avec une patrie qui ne les a pas toujours parfaitement comprises. La Martinique, la Guadeloupe, La Réunion et la Guyane entrent ensemble dans la départementalisation et espèrent ainsi obtenir l’égalité qu’elles réclament depuis maintenant trop longtemps. Au travers de l’histoire qui a précédé cette date décisive, le documentaire proposé ici ira rechercher les racines d’une démarche volontaire d’assimilation à la nation française. Au moment même où l’empire colonial se délite, alors que la France se relève à peine d’une guerre effroyable, ceux qui se sont battus à ses côtés, ceux qui ont contribué à sa richesse, réclament d’entrer réellement dans le giron de la république. Des personnalités historiques ont pris place sur la scène de la départementalisation, comme le Général de Gaulle, Aimé Césaire, Gaston Monerville… Une scène sur laquelle ces grands orateurs ont excellé. Et à travers leur combat, c’est du droit essentiel des hommes à disposer d’eux même dont il est question.

Un film de Virginie Berda

Capesterre sans eau (Varan Caraïbes – Ateliers Varan - 2017 - 40 mn.)
Vendredi 05 à 13h45

Si l'accès à l'eau potable est un droit fondamental qui est dénié à de nombreux Guadeloupéens à travers l'archipel, Daniel Matias a choisi de rendre visible cette réalité dans la commune la plus riche en ressources hydriques. On entre en ville, à Capesterre-Belle-Eau. Panneaux et fresques nous disent qu'elle coule à flots, qu'elle est le symbole, la richesse des Capesterriens. Pourtant, des va-et-vient, des moments d'attente ou au contraire d'agitation rythment le quotidien des habitants confrontés au manque d'eau.

Un film de Daniel Matias

Sundarbans, les îles du silence (INJAM Production - KTO - avec la participation du CNC - 2007 - 56 mn.) Vendredi 05 à 14h35

Personne ne s'aventure dans les îles du silence, au large du delta du Gange, car c'est le ventre de l'enfer, dit-on à Calcutta. Terrifiés par les féroces tigres mangeurs d'homme, les crocodiles et les cobras, les oubliés de l'archipel des Sundarbans y survivent pourtant. Avec crevettes et miel pour toute ressource, ils affrontent malaria, paludisme, choléra, tuberculose, cyclones, bêtes sauvages et indifférence. L'un d'entre eux, Mohammed Abdul Wohab, ancien terroriste maoïste devenu avocat après des années de prison, a tout abandonné pour secourir ces parias rejetés de tous, mais son dispensaire ne suffisait pas aux 54 îles, aussi a-t-il organisé des tournées hebdomadaires avec 4 bateaux hôpitaux qui sillonnent inlassablement les eaux du delta pour soigner d'île en île, les plus éprouvés. À bord de l'un d'eux, le "City of Joy IV", nous partons pour ce stupéfiant périple à travers une jungle de marais étranges et insalubres...

Un film d’Isabelle Millard

St Pierre & Miquelon en été Basque (production Antipode vec la participation de France Télévisions pour France O - 51 mn.) Samedi 06 à 09h30

Au mois d'août, Saint-Pierre-et-Miquelon fête les Basques. Sur ce petit bout d'Amérique boréale, l'été prend alors des allures de Sud-Ouest aux couleurs de l'Euskadi. Banquets géants garnis de fruits de mer, jeux de force, tournois de pelote et danses traditionnelles : le programme des réjouissances est chargé. Saint-Pierre-et-Miquelon a en effet été colonisée au XVIe siècle par un grand nombre de pêcheurs basques venus chasser la baleine.

Un film de Vincent Amouroux

Young Inuk (Laurz Bourru Productions - 2017 - 30 mn.) Dimanche 07 à 09h30

À travers une série de portraits, le spectateur est invité à découvrir les activités de jeunes inuit au coeur de l'hiver. Glissades, pêche à la moule sous la banquise ou chant de gorge... le film relate des moments de ce quotidien hors du commun.

Un film de Laure Bourru

Le voyage extraordinaire de Samy (fiction – dessin animé) (Studio Canal - 2010 - 85 mn.)
Dimanche 07 à 10h15

Samy, une petite tortue, naît sur une plage californienne. Il a beaucoup de mal à atteindre la mer. Il se fait attraper par un oiseau mais va s'en sortir avec Shelly, une autre mignonne tortue et ils tombent amoureux. Puis un ami de Shelly lui dit de partir. Samy partira à sa recherche sur cinquante ans d'un incroyable voyage. C'est en chemin qu'il rencontrera Ray, un bébé tortue luth qui va l'aider à retrouver l'amour de sa vie.
Avec les voix de Dany Boon, Elie Semoun, Olivia Ruiz, Guillaume Gallienne
Un film de Ben Stassen

Film de clôture 

La sardine une filière bien huilée (Grand Angle Productions – avec la participation de France Télévisions - France 5 – 2018 - 52 mn)
INEDIT
Samedi 24 à 20h30 & Dimanche 25 à 12h15

Omniprésente dans les étals des grandes surfaces, la sardine à l’huile est un incontournable de la gastronomie française. Excellente pour la santé, bon marché et facile à préparer, ce produit a tout pour séduire le consommateur. Arrivée il y a plus de 200 ans dans nos assiettes, les français en seraient toujours aussi friands et en consommeraient près de 15 000 tonnes par an. De la pêche à sa fin dans une boîte en fer blanc, la sardine est un monde. Produit de luxe réservé aux riches, devenu mets de choix accessible à tous, la sardine est aujourd’hui produite toute l’année et déclinée sous différentes recettes. Les conserveries historiques lui redonnent même ses lettres de noblesse en produisant des sardines en séries limitées portant la mention « millésimées ». D’où vient ce délicieux poisson et comment arrive-t-’il dans notre assiette ? Nous avons remonté la filière.

Un film de Hervé Corbière